Suivre une formation en alternance : contrat de professionnalisation ou contrat d’apprentissage ?

Suivre une formation en alternance permet de se former à un métier et également de s’intégrer progressivement dans le monde travail. La formation en alternance est fondée sur une phase pratique (en entreprise) et une phase théorique (à l’école).

L’alternance comprend deux types de contrats : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation. Quelles sont les différences ?

Le contrat d’apprentissage s’adresse aux jeunes de 16 à 25 révolus. Il permet d’obtenir un diplôme d’Etat : CAP, BAC, BTS, Licence, Master… ou un titre à finalité professionnelle inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Le contrat de professionnalisation s’adresse aux jeunes de 16 à moins de 26 ans, aux demandeurs d’emploi de 26 ans et plus, aux bénéficiaires de certaines allocations. Il permet d’acquérir une qualification professionnelle reconnue : un diplôme ou un titre professionnel enregistré au RNCP, un certificat de qualification professionnelle (CQP) ou une qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale.

Le type de contrat va donc dépendre du diplôme préparé.

 

Être en alternance, c’est aussi bénéficier d’une rémunération

Le contrat d’apprentissage

Dans le cadre du contrat d’apprentissage, l’apprenti bénéficie d’une rémunération variant en fonction de son âge. Cette rémunération progresse chaque nouvelle année d’exécution de son contrat. Le salaire minimum perçu par l’apprenti correspond à un pourcentage du SMIC ou du SMC (salaire minimum conventionnel de l’emploi occupé) si celui-ci est supérieur au SMIC.

Dans la branche des bureaux d’études techniques, des cabinets d’ingénieurs-conseils et des sociétés de conseils, les taux de rémunération sont déterminés en fonction de l’âge du jeune, de sa progression dans le cycle d’apprentissage et, pour les apprentis de 18 ans et plus, du niveau du diplôme ou du titre préparé :

L’apprenti est accompagné pendant toute la durée du contrat par un maître d’apprentissage qui est salarié de la même entreprise.

 

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée. Lorsqu’il est à durée indéterminée, il débute par une action de professionnalisation. Un tuteur est désigné par l’employeur pour accueillir et guider le (la) salarié (e) dans l’entreprise, pour veiller notamment à l’adéquation des activités confiées au sein de l’entreprise avec la formation poursuivie. Le salaire minimum perçu par le salarié en contrat de professionnalisation correspond à un pourcentage du SMIC ou du SMC (salaire minimum conventionnel de l’emploi occupé) si celui-ci est supérieur au SMIC.

Dans la branche des bureaux d’études techniques, des cabinets d’ingénieurs-conseils et des sociétés de conseils, les taux de rémunération sont déterminés en fonction de l’âge du jeune, de sa progression dans le cycle d’apprentissage et  du niveau du diplôme ou du titre préparé :

 

Les avantages de l‘alternance

L’alternance a beaucoup d’avantages. Cette formation permet de mixer des périodes en école avec des périodes en entreprise, et donc de mettre en pratique la théorie enseignée à l’école.
En plus, tu es rémunéré pendant ta formation et tu bénéficies de la gratuité des frais de formation (c’est l’entreprise qui les prend en charge).
Enfin, elle permet d’acquérir de l’expérience professionnelle. En mettant en valeur celle-ci, cela te permettra d’accéder plus facilement à l’emploi.

 

Tu peux également consulter les articles suivants :